Des gradins antiques aux rives de la Saône : L’Île Ô, un projet du Patadôme Théâtre
mardi 20 avril 2021

A l'hiver 2022, les lyonnais.e.s pourront découvrir un îlot aux allures de banquise flottant sur la Saône : un nouvel espace théâtral dédié au théâtre jeune public dont l’idée onirique a germé dans les esprits de la compagnie du Patadôme Théâtre d’Irigny. En effet, ce qui rassemble l’Île Ô et le Patadôme Théâtre c’est l’attention portée à l’architecture du lieu théâtre pensé comme une possibilité de transcender la création théâtrale : “Patadôme c’est la contraction de «pataphysique» et de «dôme»”, nous rappellent ses créateurices dans le dossier de presse consacré à l’Île Ô ; un jeu de mot qui appelle l’imaginaire. Créé en 2004 par Jean-Philippe Amy, alors son directeur, le Patadôme Théâtre est un dôme de bois à 360° pensé pour renouer avec les origines architecturales grecques du théâtre (les gradins en demi-cercle plongent les spectateurices dans la configuration du théâtre antique). C'est un lieu dont la compagnie exploite depuis toutes les richesses au cœur de ses créations, pour penser les questions d’espaces théâtrales, de théâtralité, de musicalité et d’acoustique.

Du théâtre antique à la banquise il n’y a donc qu’un pas, Jean-Philippe Amy et sa compagnie l’ont franchi en remportant l’appel à projet de la VNF ( Voie Navigable de France) pour la valorisation de l’espace des bords de Saône. C’est Koen Olthuis, architecte néerlandais, qui a été choisi pour designer le premier théâtre flottant de France. Conseiller spécial en construction flottante auprès de l’Unesco, il a été désigné pour la conception et la réalisation de ce lieu unique : “une cascade de cubes”, comme la surnomme Jean-Philippe Amy, construite toute en bois et qui utilisera la chaleur du Rhône pour s’alimenter en énergie. 

Le bâtiment sera composé de six volumes posés sur un socle, déclinés sur trois niveaux qui abriteront : un théâtre de 220 places, une salle avec gradins de 75 places, des espaces de réception et de restauration et une terrasse panoramique abritée. La surface totale prévisionnelle de l'œuvre est de 1200m². 

Outre son architecture minérale et futuriste , le projet de l’Île Ô se distingue également par la volonté de créer un véritable espace consacré à la création et à la valorisation du théâtre très jeune et jeune public. Dans son dossier de presse, l'équipe du Patadôme Théâtre revient sur la nécessité de tels espaces, dédiés à l’éveil des plus jeunes par la culture, le partage intergénérationnel et qui stimulent la création théâtrale. La compagnie définit ainsi le théâtre pour enfant comme un “acte de santé public”, en écho à l’étude du ministère de la culture qui mettait en avant les bienfaits de l’accès et de la pratique théâtrale pour les toustes petit.e.s. 

Pour ce faire, le Patadôme théâtre prévoit de construire sa programmation autour du dialogue parent/enfant et d’impliquer les écoles lyonnaises, afin de proposer des stages de théâtre pour les toustes petit.e.s et leurs parents (théâtre, cirque, clown, marionnette, danse…) , une programmation continue sur le temps scolaire et les vacances (faire résonner les thématiques d’études et les œuvres au programme dans les écoles avec la programmation, les réinventer dans cet espace dédié à l’échange et à la création) des résidences artistiques pour les compagnies en création… 

Le lieu, qui dispose d’un espace de restauration et d’une terrasse extérieure située sur le sommet des bâtiments, est également pensé pour accueillir des formations, workshops, rencontres et autres événements autour de la création théâtrale (séminaires, théâtre-forum, animations participatives …) dont la ligne reste encore à définir précisément. 

La construction de la structure, qui a débuté en janvier 2021, devrait se poursuivre avec l’assemblage sur le site cet été, à la jonction du pont Gallieni et de l’avenue Leclerc. Les premier.ère.s spectateurices de l’Île Ô franchiront normalement ses passerelles début 2022.